Passer à la fibre optique, ou rester sous l’Adsl ? Un choix qui peut être dur à faire

 

Chez certains fournisseurs d’accès internet, le coût de l’abonnement est plus important. Vaut-il vraiment le coup ?
Il faut d’abord voir les inconvénients de l’ADSL. En son époque, le débit de l’ADSL était merveilleux comparé au RTC. De plus, l’ADSL a toujours évoluée pour finir à des débits pouvant atteindre 250 Mbps en VDSL 2. L’inconvénient est que le débit baisse très vite avec la longueur de ligne.


De plus, l’ADSL dépend du réseau cuivré d’Orange qui, malheureusement, est dans un très mauvais état, dégradant le signal ADSL, ce qui provoquera des pannes aléatoires.
La fibre permet un débit montant jusque 1 Gbps, et même 10 Gbps avec une nouvelle norme de fibre, ce qui permettra des échanges rapides, la possibilité de regarder des flux TV en HD ou 4K, voire pourquoi pas plus, par la suite.

Grâce à ce débit, on peut accéder à la sauvegarde dans le cloud, le téléchargement de fichier ISO de Linux sans devoir attendre des heures, et bien d’autres fonctions.

Mais le débit n’est pas la seule qualité. En effet, les câbles de fibre optiques sont neuf et donc pas dégradés contrairement aux câbles cuivrés. La connexion est donc sensée être stable, ce qui est un avantage indéniable.
En revanche, il faudra faire faire une installation afin de faire entrer la fibre optique dans votre foyer. Pour certains fournisseurs d’accès internet, l’installation sera gratuite et le forfait sera le même. C’est le cas pour Free. Pour d’autre on aura un coût à payer pour l’installation de la fibre et/ou une augmentation du forfait.

Donc si vous vous posez la question, oui il est préférable de migrer vers la fibre optique afin de profiter d’un débit stable bien supérieur à l’ADSL.

Un conseil, si votre opérateur veut vous faire payer l’installation, et/ou un nouveau forfait, négocier en menaçant de quitter votre fournisseur actuel. Dans certains cas ça peut marcher.