Keenetic Speedster, un routeur, mais pas que…

Nom : Keenetic Speedster
Catégorie : Matériel / Réseau
Site Officiel : Site officiel
Note :

Pour pouvoir gérer un réseau, il faut impérativement utiliser un routeur qui peut être soit intégré à votre box, mais dans ce cas-là, il est généralement limité dans ses fonctions, soit être un appareil dédié, comme c’est le cas avec le Keenetic Titan. Aujourd’hui, je vous propose de tester un modèle qui plus centré sur le réseau lui-même, mais qui peut faire plus que simple routeur, le Speedster.

Il faut savoir que le Keenetic Speedster partage beaucoup de choses avec son grand frère, le Titan. L’allure est exactement la même à un détail, il est beaucoup plus petit. Vous ne trouverez plus non plus les deux ports USB sur le côté droit, ni la prise pour la fibre optique. Ceci dit, il cache un autre atout dans sa poche. En effet, il va pouvoir être utilisé en complément d’un second routeur Keenetic, tel que le Titan, pour servir d’extension, le Titan faisant alors office de serveur contenant toute les configurations.

Sur la face arrière, on retrouve 5 ports Ethernet, dont un qui pourra être utilisé pour connecter le modem, ou le routeur principal. Il s’agit de 5 port gigabype, permettant un transfert à une vitesse maximale. Le Speedster est, lui aussi, équipé de 4 antennes que vous pourrez positionner à votre guise. Pour une connexion simplifiée au wifi, vous pourrez utiliser le bouton WPS sur la face avant, à côté des leds de fonctionnement.

Sur le côté droit, on trouvera cette fois-ci un interrupteur qui permet soit d’utiliser le Speedster comme un routeur classique, soit de l’utiliser en étendeur, par rapport au routeur principal.

Tout comme le Titan, vous pourrez fixer le Speedster au mur à l’aide de deux vis, permettant un gain de place tout en le rendant accessible.

Au niveau logiciel, on retrouve  la même interface logiciel, à savoir KeeneticOS, qui a l’avantage d’être moderne, simple d’utilisation et pourtant très complète. On profitera de l’assistant pour pouvoir réaliser la première installation. On pourra même choisir si les mises  à jour se font de manière automatique ou non, et si oui, durant quelle plage horaire.

Une partie pare-feu va permettre de gérer les ports, ce qui peut être intéressant pour les personnes qui sont un peu plus de connaissances en informatique.

Au niveau de la connexion sans fil, on profitera du Wifi5, qui permettra de se connecter en 5 Ghz (802.11AC) ou en 2.4 Ghz (802.11N). Il faut savoir que les deux sont proposés car le premier permet un débit supérieur, mais sur une portée plus courte, contrairement au 2.4 Ghz qui offre un débit moindre, mais sur une plus grande portée.

Une fonction que j’apprécie beaucoup, vous pourrez ajouter plusieurs utilisateurs différents, avec chacun des droits différents, fonction qui est très rare dans ce genre d’appareils.

Il faut savoir que si vous avez des invités, vous pourrez les connecter aussi bien en wifi qu’en Ethernet, fonction très intéressante et trop rare dans les routeurs.

Je vais prochainement publier un test basé sur les Keenetic Titan et Speedster vous expliquant comment utiliser ces deux appareils pour former un seul réseau, grâce à la fonction Mesh.

Le Keenetic Speedster est un très bon routeur, qui l’avantage de faire tout ce qu’on peut espérer d’un routeur, sans pour autant proposer des fonctions plus poussées, qui le seront avec le Keenetic Titan. Il pourra aussi bien servir comme un routeur autonome que comme une extension d’un premier routeur.

0Shares